Lifting

Le lifting pour une seconde jeunesse

 

Lifting : coût, arrêt de travavil et prise en charge 22 août, 2016

Classé dans : Non classé — lifting @ 20:03

Le lifting comprend non seulement l’intervention et la suite opératoire mais aussi du prix de cette chirurgie et son impact social.

- Coût :

Le prix d’un lifting dépend en premier lieu du type d’intervention : rectifier les sourcils, ou corriger le nez, ou refaire les paupières afin d’avoir un regard attrayant ou enlever les cernes et les poches sous les yeux. De même pour enlever les rides sur le front ou autour des yeux.

Chacune de ses opérations a son prix, au dépend du tarif honoraire du chirurgien en premier lieu puis de l’anesthésiste. Il y a aussi le coût de l’hospitalisation, que l’opération se passe dans un clinique privé ou ailleurs ; et bien sûr, le tarif des implants nécessaires selon le type d’intervention.

Il y a bien sûr le coût des consultations préopératoire et postopératoire. Car il faut signaler qu’une consultation postopératoire est nécessaire quelque soit l’intervention.

A titre d’exemple, voici quelques prix approximatifs, pour chaque type de chirurgie plastique du visage :

- Rhinoplastie : environ 2500 euros

- Blépharoplastie : environ 1700 euros. Il est à noter que la rectification des paupières supérieures est moins chère que celle des paupières inférieures.

- Lifting cervico-facial : à partir des 4200 euros

- Lifting temporal : environ 2300 euros

Il est à noter que le coût de chacune des opérations est susceptible d’une modification selon la particularité des cas de chaque patient ; et le prix d’une retouche, si nécessaire est souvent déjà inclut dans la facture, le patient n’a qu’à payer le frais d’hospitalisation et l’anesthésie nécessaire.

- Prise en charge :

Chacune de ses opérations est totalement à la charge du patient ou de la patiente. Il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale ni par l’assurance maladie sauf dans le cas d’un cancer pour le lifting des seins avec implants mammaires.

- Arrêt de travail :

Un arrêt de travail est toujours nécessaire quelque soit l’intervention chirurgicale prise par la patiente ou le patient.

C’est pour prévenir les risques éventuels, ou bien pour faciliter la cicatrisation ou juste pour laisser du temps aux hématomes pour disparaître.

Cet arrêt de travail est en moyenne 7 jours. Mais cela peut aller au-delà de la date prédéfinie si des complications se présentent.

 

Commenter

 
 

LA VENTE DIRECTE CHEZ PERRAULT |
PSYBLOG Pascal ZENTZ, Psych... |
Saperlipopette |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | soulager la douleur
| Les implants mammaires, ce ...
| masecondep1